Ils sont forts, The Shins. Non content de connaître une longévité sans heurts (quinze ans déjà), le groupe d'Alburqueque fait honneur aux quelques rayons de soleil disponibles vers 19h pour surfer sur la scène de la Cascade.


The Shines Et ça n'était pas gagné, tant la météo se révèle capricieuse en ce premier jour de festivités. Ressortant leurs vieux tubes, gage certain de succès auprès des fans, et testant leurs nouvelles chansons (leur dernier album, Port of Morrow, est sorti en mars), The Shins navigue entre les gouttes sous un ciel d'orage qui retient toute sa colère. C'était peut-être prévu, et certainement bien organisé, tant la lumière sous les nuages se marie à la perfection avec la pop douce du groupe américain. Le public, sous le charme, dandine gentiment de la tête.


Au terme d'un set d'une heure, offrant aux Shins le temps nécessaire pour laisser libre court à leur univers, on referme une jolie page de festival non sans regrets. Parmi les précurseurs pré-mouvement hipster (si on peut le définir ainsi) d'une rock-pop mélodieuse et d'une musique forcément un peu rêveuse, le groupe se révèle très solide en live. Et si le temps un peu capricieux n'a pas gâché la fête, c'est peut être parce que The Shins conserve une certaine aura. Espérons qu'ils nous la lèguent pour la fin de soirée. Ou de festival.


//
Site officiel
// Playlist Deezer // Myspace



Retour à l'accueil