Après deux jours et demi de Rock en Seine, les habits des festivaliers commencent à porter les traces d’une fatigue humide, et leur corps, les tensions. Mais en s’approchant du stand SFR situé auprès de la scène Pression Live (qui fera retentir les riffs électriques de The Horrors dans la soirée), il y a comme un décalage. En effet, soutenue par une discrète odeur d’huiles essentielles, l’ambiance, sur les quelques mètres carrés du chapiteau, est étrangement paisible et sereine.


Stand SFRIci, on se détend ! Et les blagues potaches de l’animatrice du jeu de société « Times Up » paraissent lointaines pour la jeune festivalière qui vient de se relever, hagarde, de la table de massage. Elle repart, comme sur un nuage, en direction d’un des transats mis à disposition par la marque de téléphonie mobile, histoire d’atterrir en douceur.


« Nous offrons à chaque abonné SFR une séance de massage de 20 minutes», confie Mathieu, à l’entrée du stand. « La majorité des personnes qui viennent se faire masser sont des filles ». Ben oui, mais en même temps, quand on est un mec Rock’n Roll, un vrai, on ne s’adonne pas à ce genre de flagorneries... du moins en public.

« Nous pratiquons exclusivement des massages de relaxation avec des techniques de shiatsu et de réflexologie, ou encore des massages de type californiens. Le choix des techniques se fait suivant le désir du festivalier », explique Sophie, l’une des trois masseuses professionnelles du stand. Et quand on lui demande si les festivaliers ont des douleurs ou tensions particulières à éliminer après ces presque trois journées de concerts, elle répond : « Les gens qui viennent ont toujours mal quelque part !».

Un cri du coeur qui sonne très Rock !


> SFR Jeunes Talents



Retour à l'accueil