technique.jpgDe loin, il impressionne. Surtout que le technico (ou techos, prononcez "tékoss") est un animal méfiant. Si on est chanceux, on peut l'apercevoir le matin s'affairer dans son domaine scénique gardé. Mais l'approcher est une autre affaire. Comme pour la galinette cendrée, de nombreux mythes circulent à son sujet. Tentative de contact.

Cheveux longs ou crètes, barbe de rigueur, bras entièrement peints, les techos qui se remarquent le plus se déplacent souvent en horde. En cherchant bien, j'ai fini par dénicher leur terrier derrière la grande scène. Et là, première déception : "Ca existe aussi des imberbes de tatouages et de piercing. Perso j'ai fait des tatoos avant d'intégrer ce milieu", raconte un technicien qui préfère rester anonyme comme tous ceux rencontrés. Alors que je lorgne sur ses bagues à têtes de mort, il rajoute : "Ici c'est toléré, c'est pour ça que tu vas en voir plein. Certains sont en costard la semaine et quand ils remontent leurs manches, t'es pas déçu du voyage ! Mais c'est loin d'être généralisé pour autant."

"Ici on n'écrit pas madame, on travaille !", me lance un autre spécimen. Plusieurs s'approchent, intrigués par l'intrue. A la question "Faut-il forcément avoir des peintures de guerre pour être crédible ?", les non-tatoués répondent en coeur : "Franchement les tatoués c'est des bouffons !". Plus sérieusement, un troisième m'explique : "Ce n'est pas ce métier qui a fait que j'ai des tatoos. C'est juste qu'ici on peut les montrer." Un des larrons s'esclaffe : "Et est-ce que avoir un pantalon ridicule et des vieilles pompes c'est indispensable pour faire ton métier ?! Voilà ça c'est ma réponse !" Rire général.

En montant sur scène, les responsables son et lumière se cachent derrière de grosses caisses appelées "flight case". Un d'entre eux entame la discussion : "Tout le monde s'en fout de l'apparence. Dans ce métier ce qui compte c'est ce que tu sais faire." Son comparse renchérit : "Ils ne sont pas méchants, des fois même, plus ils sont tatoués, plus ils sont gentils." Alors ça veut dire que je dois me méfier des non-tatoués ?? "Ouais ceux-là c'est des snakes !!", réplique t-il en se marrant. La bonne ambiance règne en maître dans cet univers à part. Entre tech son (les "sondiers") et tech lumière (les "lighteux"), ça charrie tout le temps : "Nous les sondiers on n'a pas de verrues aux mains !", balance un énergumène pour l'exemple.

Merci les gars, je crois que ça va aller. "Et note bien qu'on est sous-payés !", me lance hilare un dernier loubard. C'est promis.

Retour à l'accueil