Que les geeks se rassoient dans leur chaise, s’il vous plait, l’origine du mot Birdy Hunt n’a pas de rapport avec le jeu vidéo old school de l’époque de la NES : Duck Hunt. Même si leur son envoie du plomb : « On faisait du dark surf à nos débuts. Certains Anglais nous regardaient en se demandant ce que c’était que ce groupe qui jouait en boucle des trucs rapides », confie Thomas (bassiste).

Le groupe s’est créé lors du réveillon de la nouvelle année 2007. A l’époque, il était composé de 5 membres : « Pendant la fête, c’est surtout Nico (guitare) et moi qui faisions la musique... Mais il y avait aussi Luc (guitare) et Marius (batterie) qui jouaient pour s’amuser. On a commencé ensemble comme ça. Après c’est allé très vite ! En une semaine, on avait déjà créé plusieurs morceaux... Puis, on s’est rendu compte qu’il nous fallait un chanteur ! » 

Marc les rejoint alors, et les Birdy Hunt vont jouer pendant 2 ans, notamment en Angleterre, avant de récupérer un 6e larron, Manu (machines et claviers), que vous pouvez aussi admirer sur la pochette de leur 2e EP, mesdemoiselles, tout fringant sur les plages bretonnes hivernales.

Si vous leur demandez de définir leur style de musique, vous risquez de vous prendre une cartouche : « On voudrait qu’il soit imprévisible. C’est en fait du rock indé aux multiples influences, comme par exemple le garage, la pop et même parfois l’électro. On ne veut pas se cantonner à un style de musique ! Pour nous, ce serait dangereux... Dans le groupe, il y a une vraie liberté. Parfois, en répèt’, on teste. Il y a des trucs bizarroïdes qui sortent, puis on se calme par la suite. Mais c’est aussi ça que l’on recherche : créer notre style de nos propres mains. »

Pour vous forgez un avis, il faudra donc être samedi (17h), sur la scène de l’Industrie : « On n’arrivera pas sur scène en Harley Davidson ou avec des casques de Mickey. La scène ? On est bien dessus ! On va être nous-mêmes. On voudrait procurer aux festivaliers le plaisir de la découverte totale... Le plaisir vierge. » Un beau programme en perspective.





> Birdy Hunt



Retour à l'accueil