04. Fat Freddy's Drop en conférence de presseLeur premier album live date de 2001, et le premier en studio de 2005. C’est donc un groupe neuf qui se présente à nous, empli d’influences venues de tous les continents. Les sept néo-zélandais proposent une leçon de musique en soul majeur et dub mineur.

Leur nom de scène frappe les oreilles : « On nous dit souvent qu’il est un peu étrange. Il vient d’un bohémien rencontré à San Francisco qui correspondait bien à notre esprit », explique Joe Dukie le chanteur. Leurs influences vont du reggae au jazz en passant par le hip hop et la soul : « Si on nous demande quel est notre genre préféré, chaque membre du groupe donnera une réponse différente », raconte le guitariste. « Ce qui nous intéresse c’est la fusion des styles, notamment de la soul  et du reggae. Nous nous sentons proches de la culture jamaïcaine, avec par exemple les Skatalites et Desmond Dekker, mais c’est une base parmi d’autres. » Le fait de jouer dans un festival à dominante rock ne les dérange pas, bien au contraire : « On est à l’aise avec notre musique, on assume sa diversité. Etre ici est une chance pour approcher un nouveau public. Et puis dans l’ensemble la programmation est plutôt variée », constate le chanteur.

Pour leur première à Rock en Seine, ces grands voyageurs ne veulent pas rater Roxy Music et aiment puiser leur inspiration dans les groupes qu’ils croisent. « Bien sûr on ne va pas les copier », se croit obligé de préciser le leader, « mais on est toujours curieux de voir d’autres façons de faire la musique. On écrit en permanence de nouvelles chansons, on développe des idées puisées ça et là. Comme notre musique est principalement composée de jam sessions, le passage en studio est une étape délicate. L’expérience et les rencontres permettent de mieux gérer ça. » Comme beaucoup de groupes interrogés, la bande trouve que le public français est particulier : « On pourrait penser qu’il s’ennuie mais en réalité il écoute très attentivement ! », sourit le cuivre boy. La troupe est un peu déçue de ne pas pouvoir rester plus longtemps en France, tournée oblige, « mais c’est une bonne raison pour revenir », conclut Joe.

Concert à 18h50 à la scène de la Cascade.


> Site Officiel
> Myspace


Retour à l'accueil