SuccessPouvez-vous vous présenter, nous dire ce que vous faites ?
De la musique... Nous sommes plus précisément un collectif de quatre tailleurs de pierres bretons qui, pour tromper l’ennui estival, nous réunissons à la fin du mois d’août. Cette année notre dévolu s’est porté sur le Domaine national de Saint-Cloud.
Nous pratiquons ce que nous appelons dans notre dialecte de l’électRAW-Power, en référence à ce petit combo d'Ann Arbor qu’étaient Iggy & the Stooges. A cette sauvagerie de bon aloi, nous ajoutons la puissance de l’électro, musique dite « jeune », faîte à partir de sons synthétiques en opposition aux sons analogiques de notre guitare ou de notre batterie. Le tout génère un rock brut d’une efficacité, il faut l’avouer, rarement atteinte. Si vous ajoutez à ce son un showman de la trempe de Mister Eleganz, l’extase n’est pas loin.

Comment appréhendez-vous votre concert à Rock en Seine ?
Avec envie. Rock en Seine est devenu en quelques années un des festivals majeurs d’Europe. Cela nous excite donc beaucoup et ce sera l’occasion pour Mister Eleganz de comparer ses boutons de manchettes avec ceux de Brian Ferry.

3 raisons pour venir vous écouter, plutôt qu'un autre ?
1. Pour ne pas avoir de remords. Il est difficile de vivre avec cette sensation, celle d’avoir raté une page de l’Histoire. Un peu comme un Berlinois qui aurait passé sa soirée du 9 novembre 1989 à se saouler dans un Bierstub alors que le Mur tombait
2. Pour l’excitation qui vous gagne lorsque vous voyez et entendez un groupe qui joue ensemble. Cela peut paraître un pléonasme, mais c’est rare. Chacun s’écoute, se respecte et cela crée une symbiose, une homogénéité qui se résume en deux mots : puissance et  efficacité. Nous appréhendons chaque concert comme si c’était le dernier
3. Mister Eleganz vous offrira ses poils de torse… si vous êtes gentil 

Une actualité à venir, post-festival ?
Un remaniement ministériel à la rentrée… Ou sinon la sortie d’un nouvel E.P « The Secret » qui va vous obséder durant des semaines, que dis-je, des mois ! Pour ce qui est de l’actualité scénique, nous retournons notamment à Marseille pour le festival Marsatac, le 25 septembre.

 


> Page MySpace


Retour à l'accueil