Dîtes-nous en plus sur vous…
Et bien, je suis illustrateur ! Pour mon travail de graphiste, je fais parti du collectif 2 œufs bacon p'tites patates.

Comment êtes-vous venu à travailler sur le visuel de ReS ?
L'an dernier, le festival m'avait sollicité pour l'exposition Rock Art (dont c’est la 3e édition). Cette exposition a pour but de rassembler des illustrateurs autour de la musique. Mon visuel d'affiche de LCD Soundsystem avait plu. Cette année on m'a donc demandé de réaliser l'affiche de Rock en Seine. Pour ce travail, j'ai réalisé l'image et la typographie, et c'est Stanislas Potie qui l’a ensuite décliné sur différents supports...

Un gros vinyle, un visage à la Buddy Holly, des teintes jaunies : les éléments de l'affiche sont clairement rétro. Pourquoi cet axe ?
C'est résolument l'axe artistique de mon travail. J'aime bien faire du neuf avec du vieux…

Quels ont été vos sources d'inspiration pour ce visuel ?
Ah ! Cela serait bien difficile d'être exhaustif… Disons qu'elles sont nombreuses…

Combien de temps vous a-t-il fallu pour élaborer cette affiche ? Avez-vous rencontré des soucis, des contraintes auxquelles vous avez dû faire face ?
Je ne saurais dire : je ne comptabilise jamais. À partir du moment où je travaille sur une image, j'y pense 24h/24 ! Le processus d'élaboration est complexe, souvent long, de temps en temps immédiat (mais rarement quand même). Disons que pour celle-ci, j’ai du mettre 2 mois, 9 jours et 5 heures. Hé hé. La contrainte quant à elles étaient celles du support affiche : la lisibilité, et plus précisément la lisibilité de la liste (interminable) des groupes…

Quel(s) concert(s) ne manquerez vous sous aucuns prétextes ?
Les Arctic Monkeys et les Hushpuppies. Sans réfléchir.


> 2 œufs bacon p’tites patates


 

Retour à l'accueil