Troisième jour de festival. La fatigue se fait sentir pour ceux qui sont là depuis vendredi. Certains festivaliers ont le pas traînant et les yeux cernés, cachés derrière des lunettes de soleil aux looks plus ou moins extravagants.

nullC’est dans cette semi-léthargie que Metric entre en scène, ouvrant ainsi les festivités du dernier jour de Rock en Seine. Dans sa courte robe blanche, Emily Haines, la chanteuse du groupe canadien à la plastique avantageuse, donne le tempo. Telle une thérapeute, elle prend les choses en mains. Accrochée au manche de son micro, elle donne de la voix et des riffs. Elle empoigne tour à tour guitare et clavier. Le public se dresse et tangue aux sons des morceaux de Fantasies, le dernier album. Les échanges de mots doux entre le groupe et le public se font plus longs. "It is a dream for us to open the festival today. Thank you".

"Worldwide, everybody wants the same thing. Dead disco". La belle venue du froid se donne du mal pour nous faire du bien. Les parties instrumentales s'intensifient. Emily saute, portée par la musique. Elle est complice avec ses musiciens, sans laisser le public en reste. Elle sait faire le show. Au bout de 30 mn de ce régime, elle est essoufflée, ébouriffée. Sa respiration se fait haletante.

Il est 15h05, le set à été court, mais Metric a remplit sa part du marché. Le public est fin prêt pour repartir pour une nouvelle journée de concert et de plaisir. Notre belle chanteuse, de son côté, repart en coulisse, une serviette sur le coup, lessivée. "Thank you for your love!"

> Page Myspace

Retour à l'accueil