Du monde se presse derrière la scène, certains s'agrippent aux poteaux depuis l'allée technique, d'autres s'amassent sur les côtés de l'avant-scène et le public est bien sûr chaud comme jamais: aujourd'hui à Rock en Seine, tout le monde voulait voir The Offspring.

nullEt l'entrée en matière était plutôt efficace: le concert s'ouvre sur le dernier tube du groupe actuellement en boucle sur les radios et le public se déchaîne, plus motivé que jamais à accueillir encore un peu de punk rock sur la Grande Scène. Et en parlant de punk rock, celui-là a ravivé la flamme de beaucoup d'ex-ados pour qui les années 90 sont revenues en moins de deux.

Et sur scène, rien (ou presque) n'a changé: Dexter Holland et ses cheveux peroxydés braillant avec la hauteur vocale qu'on lui connait, Noodles et ses cheveux blancs se déchaînant sur sa guitare et Greg K berçant sa basse inlassablement, les lunettes noires accrochées aux tempes.


Tube après tube, c'est la foire aux chaussures qui volent, aux slams, pogos et autres festivités traditionnelles du punk rock. Et la vapeur, s'échappant de ces corps en fusion qui ne pensaient peut-être pas avoir droit à un forfait sauna avec leur billet de concert. Pas de doute, on est bien à un concert de punk rock, dont les californiens maîtrisent chaque note, chaque temps mort. Et on s'en rend compte quand Dex change de guitare, boit un coup, et se colle à son micro dans un enchaînement parfait.

Finalement, ce qu'on a vu ce soir sur la Grande Scène, ce sont de vieux roublards, multimillionnaires, mais qui s'en foutent, qui sont là pour se faire plaisir. Car même après avoir entendu jouer "Come Out And Play" des milliers de fois, quand on voit Noodles tripper sur sa six cordes de la sorte, on a aucun doute sur le pied qu'il est en train de prendre. En parlant de pied, voilà encore une chaussure qui vole.

Encore quelques tubes et le concert s'achève sur « Self Esteem », hymne du groupe qui finit de mettre tout le monde d'accord.

Les lumières s'éteignent et les visages s'illuminent : ça faisait bien longtemps qu'on ne s'était pas sentis aussi jeunes !

> Page Myspace

Retour à l'accueil