Hier, à 17h40, pour qui connaissait déjà Hold Your Horses, un gros dilemme se posait. Dilemme comme en posent souvent les festivals : fallait-il revoir le folk-rock lyrico-foutraque de ces 7 français enflammer la scène SFR Jeunes Talents ou découvrir enfin en live sur la Scène de la Cascade, les tout aussi allumés et désormais célèbres 3 new-yorkais punk pop de la grenade Yeah Yeah Yeahs ?

nullFinalement on n'a pas eu à choisir. Pour rejoindre la scène des Yeah Yeah Yeahs on devait passer devant celle de Hold Your Horses et comme ils avaient déjà commencé à y mettre le feu, on s'est fait happer. Un morceau, deux morceaux, trois morceaux, on est finalement resté tout le set, fasciné par l'intensité de leur jeu hirsute et la flamboyance de leurs arrangements de trompette, violon et violoncelle. L'énergie insufflée au public était telle qu'au fur et à mesure des morceaux on était de plus en plus nombreux, de plus en plus dansants. A la fin, nombreux furent ceux qui demandèrent à leur voisin ou, tant qu'à faire, aux belles hôtesses, comment s'appelaient ces inconnus qui venaient de mettre tout le monde d'accord, sur le cul.


Nous, on en a même été jusqu'à décider de louper sans remord le concert de la nouvelle sensation dite "pop euphorique" ou "post-MGMT", c'est-à-dire le Casio band Passion Pit qui jouait à 18h30 sur la Scène de l'Industrie. De toute façon paraît que c'était mitigé. On a préféré essayer de capter en interview à 19h ces 7 indomptables et rustiques rejetons d'Arcade Fire et de Silver Mount Zion. Retenez bien leur nom, Hold Your Horses, on vous en reparlera sûrement.

Retour à l'accueil