Comment satisfaire un public acquis par avance?

nullC'est bien la question qu'ont dû se poser les anglais de Bloc Party avant leur concert. Gordon, le bassiste a eu une idée. Il s'est fait une mèche qui ne bouge pas d'un iota du début à la fin du concert. Matt, le batteur, a opté pour le mini short en jean. Et Kele, à la guitare et au chant, plus pragmatique, n'y est pas allé  par quatre chemins. Il a balancé directement les premiers accords de "Halo" à 200 kms/heure suivi de "Modern Love". Quoi de mieux pour mettre le public en appétit pour le "Banquet" qui s'offre à lui.

"Have you ever been to a better bloc party?" hèle notre chanteur. Son charisme, associé à son timbre de voix unique, fait exploser la foule qui bascule sur "Hunting for witches" et "Song for Clay". Quelques instants plus tard, c'est "Calm down"! Enfin ce n'est que pour mieux faire exulter le public dans un brouhaha-yaourto-yeah !!! Le chanteur abandonne alors sa guitare et vient au contact de la foule. Il descend dans la fosse. Prend un petit bain de foule. Retourne sur scène et recommence. Quelle forme ! Et l'ambiance ne fait que monter.

Soyons chauvins et ne boudons pas la petite dédicace à Philippe Zdar (Cassius) qui a mixé "One more chance", l'un des derniers morceaux sortis par le groupe. Le son s'y fait plus électro et la foule entre en communion avec la scène. Le courant passe décidément très bien entre voisins.

Enfin, comment finir un tel concert sans faire plaisir au public en rejouant des morceaux de Silent Alarm, leur premier album qui les a fait connaître. Les fans de la première heure peuvent encore se déchirer les cordes vocales une dernière fois sur la fin du concert. La foule ne peut plus se contenir sur les tubes de "Like eating glass" ou "Helicopter".

Actually it is the best bloc party I have ever been to...


> Page Myspace 

Retour à l'accueil