Youri Lenquette tire le portrait des artistes

Difficile de rédiger un article sur l'expo de Lenquette sans se laisser aller à quelques jeux de mots pas forcément de circonstance. Dans cet article donc, il n'y aura ni riz doux dans la blanquette, ni souris menant l'enquête, seulement des impressions glanées çà et là auprès du public de l'exposition.

Précisons que le photographe nous présente ici des portraits d'artistes photographiés durant leurs tournées. La plupart d’entre eux pourraient très bien se retrouver sur les scènes du festival aujourd'hui. On peut ainsi y découvrir Tricky (qui a joué hier), The Kills, Les Rita Mitsouko (au programme du festival l'année dernière), ou bien encore Snoop Dogg, les Pixies, FFF, etc.

Les visiteurs de l’expo sont à l’image du festival : éclectique ! Cela dit, les trentenaires (et plus) semblent les plus intéressés par les clichés, confie Charlène, bénévole sur l’expo. Et comme pour confirmer le propos, un groupe de quatre curieux avoisinant la trentaine s'adonnent devant moi à un blind test... Et apparemment, dans le groupe, il y a un cador. Il approche de la fin de la « visite » et peut se targuer, d'après ses amis, d'un quasi sans faute.

Si vous êtes tentés par ce petit jeu de devinettes, des flyers sont disponibles à l'entrée, indiquant le nom et l'emplacement de chaque artiste photographié. Un livre d'or est aussi mis à la disposition des visiteurs. On peut notamment y apprendre qu'une erreur se serait glissée sur le flyer à propos de Lou Reed... Certains d'entre vous ont-ils aussi pu constater cette incohérence ?

Su« Le M.U.R. »
Pour la seconde année consécutive, l'association le M.U.R. (Modulable Urbain et Réactif) s'invite à Rock en Seine. En 2007, des créations avaient été réalisées en live sur le festival. Cette année, le thème, c'est le tatouage. 21 artistes ont composé librement sur cette idée directrice. Et le résultat est particulièrement varié : une représentation très rock d'un avant-bras tatoué de noir, des silhouettes humaines peintes de couleurs flashy, des photos retravaillées à la peinture.

Jean Faucheur, vice-président de l'association est présent sur le site pour échanger avec les festivaliers. Rock en Seine représente un véritable intérêt pour l'association.  Exposer les créations sur les arbres de l'allée principale d’un festival correspond tout à fait à l’esprit de M.U.R. dont l’ambition est, rappelons-le, de promouvoir l’art urbain.

Outre ces manifestations ponctuelles, l'association propose à des artistes, depuis plus d'un an, de tagger un ancien espace publicitaire du quartier d'Oberkampf (dans le XIème arrondissement de Paris). L'objectif est aujourd’hui de multiplier le nombre de « murs » disponibles et de participer à des événements tel que Rock en Seine.

Prochaine opération de l'association, l'exposition de Villeglé, artiste contemporain de renom. Aujourd’hui âgé de 84 ans, l’homme a notamment travaillé autour de la thématique « affiches déchirées ». A découvrir…

Retour à l'accueil