Le concert des Hot Chip est terminé depuis un petit moment. Je pars à la rencontre de quelques agents de la sécurité du festival. Qui se cachent derrière ces gens en violet qui vérifient nos badges ?

Cela vous dérangerait-il de répondre à quelques questions ?
Oui.

Hmmm…Bon… Ces gars-là ont l’air de bonne humeur mais ils sont balaises. Je ne vais peut-être pas trop insister. Sans hésiter, je tente une manœuvre de contournement. « Par contre vous pouvez aller parler à Jimmy devant la Grande Scène. Il répondra à toutes vos questions », me « suggère gentiment » l’un des p’tits gars de la sécu.

Sans hésiter, je prends donc mon bâton de pèlerin. Je me dirige, non sans appréhension, vers ledit Jimmy, quelques instants avant le début d’un concert. « Je n’ai pas beaucoup de temps. Ca va faire du bruit ! »

Pouvez-vous vous présenter ?
Je suis Jimmy.

(Mais encore…)

Pour qui travaillez-vous ?
Je fais partie de Squad, l'une des deux entreprises qui s'occupent de la sécurité à Rock en Seine.

Quel est votre rôle sur le festival ?
Je m'occupe de tout ce qui se passe devant la Grande Scène. Autrement dit, je fais passer les gens qui ont les autorisations et j’empêche le public d'avancer au-delà des barrières.

Depuis combien de temps venez-vous à Rock en Seine ?
Plusieurs années.

(Ah oui... quand même !)

Et combien êtes-vous à travailler sur la Grande Scène ?
Huit.

Y a-t-il parfois des dispositifs spéciaux pour certains concerts ?
Chaque concert est unique et fait l'objet de quelques réarrangements.

Un exemple ?
Pour les Rage. Nous avons, à leur demande, renfoncer la sécurité pour qu’ils puissent aller à la rencontre du public (ndlr : bien qu'ils ne l'aient pas vraiment fait). Le nombre d'agents de sécurité est passé de 8 à 20.

Est-ce qu'il arrive que les artistes fassent des choses imprévues ?
Généralement non, les artistes nous préviennent tout le temps.

Auriez-vous des anecdotes ?
J'en ai tellement vu. Y’a plus rien qui m’étonne ! Lors du concert des Rage, il y a quand même eu quelques débordements car la foule bougeait un peu plus que d'habitude. Mais cela a été réglé rapidement. Cependant, la foule reste, de manière générale, bon enfant et compréhensive. Tous les concerts sur ce festival se déroulent dans de bonnes atmosphères.

Trouvez-vous le temps de profiter des concerts ?
Oui. Chaque agent de sécurité est vacataire et a un autre travail en dehors de celui-ci. Moi, je fais Rock en Seine chaque année. Il m'arrive de choisir de travailler sur certains concerts qui me plaisent au Zénith ou à Bercy.

Fin de l'interview ! Le concert de Serj Tankian vient de débuter. Spéciale dédicace à tous les mecs de la sécu. Ça checke ou bien ?

Retour à l'accueil