Rencontre et portrait d'un public un peu fébrile, qui sait qu'il s'agit sûrement de la dernière occasion de voir sur scène un groupe mythique.


16h : ouverture des portes, les fans hardcore attendent depuis près de 3 heures pour un concert prévu à 21h30. Au bout d'une demi-heure, les premiers rangs ont été pris d'assaut par un public qui n'a découvert Rage Against The Machine que depuis quelques années. Moyenne d'âge : 18/19 ans.

La nouvelle génération
Benoit & Bastien
Age : 20 ans
Provenance : Angoulême
Durée du séjour : un jour et une nuit


«
On a découvert Rage against the Machine par potes interposés, il y a trois ans environ. C'est le bouche à oreille qui fonctionne car c'est un groupe qui ne passe pas à la radio. Pas assez commercial sûrement. Des textes un peu trop engagés. On espère que ça va vraiment bouger, avec un gros son. »

Les précurseurs
Didier, Gaétan, Kévin & Jérome
Age : 30 ans
Provenance : Haute-Normandie
Durée du séjour : une demi-journée

«
On écoute RATM depuis le premier album, on est des fans de la première génération mais on est content de voir que le public est jeune, ça veut dire que ça se perpétue. Les gens qui écoutent du rock en général ont un recul sur les anciens groupes, les incontournables. Quand j'ai commencé à écouter de la musique, j'écoutais les Stones alors que ça avait plus de quinze ans. Rage, leur son, quand c'est arrivé, c'était un boulet de canon, quelque chose d'inatendu, c'est ça qui fait que dans le genre continue à plaire.
C'est la reformation de l'année. Il y a d'autres groupes, Police tout ça... mais pour nous, les Rage, c'était le truc attendu. On est arrivé à 13h de Haute-Normandie et on y retourne ce soir dans la foulée, motivés, à l'ancienne ! Il y a peu de groupe pour lesquels on ferait ça : Metallica, Offspring, AC/DC, Tool (déjà l'année dernière à Rock en Seine). C'est notre premier et sûrement dernier concert de Rage et on attend une grosse ambiance, un gros son... une grosse prestation.
»

Les expatriés
Dennis, Alex, Lynn & Christoph
Age : 17 ans
Provenance : Allemagne
Durée du séjour : quatre jours

Les quatre jeunes allemands suivent la tournée européenne du groupe de Berlin à Leeds, via Bercy, et sont de retour sur Paris pour la dernière date européenne du groupe. Dennis les écoute depuis 7 ans mais a fait faire son ce tatouage il y a six mois seulement, pour l'occasion.

«
On les aime pour leur message politique, le discours qu'il tiennent au public sur ce qui se passe actuellement dans le monde. Ils veulent changer les choses, réveiller les gens. Etant donné qu'en France ils n'ont pas vraiment de couverture médiatique, on ne les entends pas à la radio, on ne les voit pas à la télé, mais je pense que ça leur importe peu. »
Dennis est venu dans la classe d'Alex il y a trois ans et lui a fait écouter le groupe auquel il a tout de suite accroché. Fans hardcore, ils ne s'étonnent pas de voir un public aussi varié. D'ailleurs, parmi eux, Lynn avec son trench noir, est le seul pur fan de métal.

Retour à l'accueil