Aperçus notamment aux Bars en Trans et sélectionnés ici dans le cadre du tremplin du festival, les normands ont exhumé, du grenier 60-70’s, un rock cocotier. Nostalgique, rafraîchissante et enjouée, leur musique épurée puise son énergie dans le monoï, les chœurs californiens et les soleils couchants. Rencontre avec Jeff, percussionniste de cette soul-pop insulaire.

Quels souvenirs conservez-vous de la soirée Avant Seine ?

A l’origine, nous avions prévu un set de 5 chansons. Pas plus. Nous ne savions pas quel public nous allions alors rencontrer : Fans ? Curieux ? Habitués du bar ? Finalement, l’accueil a été très chaleureux. Nous avons donc élargi notre palette de morceaux en conséquence. Je pense que le public était content. En tout cas, nous, nous l’étions et ça se voyait…


Comment s’est passé le passage de flambeau avec « Pacific ! DjSet » ?


Très bien ! Au contraire… C’étaient des amis venus nous donner un petit coup de main pour cette soirée spéciale. Manu et Greg ont même pu jouer jusqu’à la fermeture du pub. Non, vraiment, c’était une super soirée : bonne ambiance, bon dancefloor, bon rapport avec les personnes de l’organisation et… un bon gros mal de tête le lendemain. Donc, heureux, oui !


En tant que festivalier, est-ce qu’il y aurait des groupes que vous attendez avec impatience à Rock en Seine ?


C’est vrai que nous avons beaucoup de chance en ce moment… Et si les goûts des membres sont bien sûr différents, je pense par contre que nous serons tous d’accord pour aller voir John Spencer, The Roots, Justice, Kaiser Chiefs et Amy Winehouse. Très éclectique, en somme… Et sans lien avec notre musique.


Jeudi 28 août 2008 - Scène de l'Industrie
MySpace officiel


 

Retour à l'accueil