Le retour du combo rap de Philadelphie à l’occasion de leur nouvel album « Rising Down ». Adulé par la critique depuis son apparition en 1987, The Roots se singularise par un hip hop nourris de jazz et de soul.

BIOGRAPHIE : The Roots, groupe de hip hop défricheur s’il en est, déjà couronné d’un Grammy Award, s’apprête à sortir Rising Down le 29 avril prochain sur Def Jam Recordings. Réputée pour ses textes prolifiques et ses instrumentations live, la légendaire formation de Philadelphie réunit Tariq “Black Thought” Trotter (voix), Ahmir “?uestlove” Thompson (batterie), Kamal Gray (claviers), Frank Knuckles (percussions), Kirk “Captain Kirk” Douglas (guitare) et Owen Biddle (basse).  Salués par la critique tout au long de leur carrière, les Roots se sont imposés comme une formation exerçant un contrôle artistique absolu et d’une rare intégrité. Avec Rising Down, son 10ème album, The Roots enfonce le clou tout en élargissant et approfondissant son propos.

Et ?uestlove, co-fondateur de The Roots de déclarer : “Il s’agit probablement de notre album le plus engagé sur le plan politique à ce jour. Il traite de la dépendance, du nihilisme, des traitements hyprocrites à deux vitesse qui sévissent dans le système carcéral américain et de la vie en général à Philadelphie.  Je dirai que c’est notre disque le plus mature et intense, sans être pour autant ‘rasoir’ comme le craignent la plupart des gens.”

Rising Down est un projet engagé politiquement à plus d’un égard. Le titre de l’album vient en effet d’un traité de William T. Vollmann sur la violence, intitulé Rising Up and Rising Down, tandis que sa sortie est prévue le jour du 16ème anniversaire des émeutes de Los Angeles, qui avait été déclenchées par l’acquittement des officiers de police accusés d’avoir tabassé Rodney King.

Parmi les titres phares citons : “Criminal”, une réflexion sur la vie dans la rue et les persécutions injustes, “I Will Not Apologize”, un hommage à Fela Kuti qui parle de la difficulté de rester digne dans l’industrie du disque, et “I Can’t Help It”, qui s’intéresse aux phénomènes de dépendances et aux envies dont nous sommes tous victimes. “Birthday Girl”, le premier single extrait aux influences pop a été réalisé avec la participation du leader de Fall Out Boy, Patrick Stump. L’album réunit également quelques autres invités, notamment Common, Mos Def, Talib Kweli, Saigon, Dice Raw, Wale, Chrisette Michel...



> MySpace officiel
> Site officiel

 
Retour à l'accueil