Formé en 1980 autour de son leader charismatique Michael Stipe, R.E.M. n'a eu de cesse de gravir les marches du rock international. Produit par le producteur de Bloc Party, le dernier album de R.E.M "Accelerate" signe le grand retour du groupe à une musique rock intuitive et directe. Un live évènement pour tous les amoureux du premiers jours et les nombreux fans en devenir.
 
BIOGRAPHIE : Formé  à Athens en Georgie en 1980 , et composé à son origine de Mike Mills , Bill Berry (les deux seuls sudistes du groupe) Peter Buck et Michael Stipe., R.E.M. est incontestablement devenu un des groupes rock culte de cette dernière décennie.

Michael Stipe, issu d'une famille de militaires, découvrit la pop au travers de Patti Smith, Television et Wine et commença à jouer avec des groupes underground de Saint Louis. Quand en 1978, encore étudiant en art à l'université de Georgie et dévalisant les rayons d'un disquaire du coin, il fit la connaissance de Peter Buck, alors débutant dans son apprentissage de la guitare, se découvrant des goûts communs, ils commencèrent à jouer ensemble et firent la connaissance de Mille Mills et Bill Berry .

En avril 1980, et sous le nom de The Twisted Kits, ils firent leur première prestation dans une soirée organisée dans une église par un de leurs amis, où ils firent des reprises allant du "Garage", du "Bubblegum", de la "Punk" jusqu'à la musique "psychadelique". Avant la fin de l'été, le groupe avait opté pour le nom de R.E.M. (Rapid Eye Movement) après avoir feuilleté le dictionnaire , ils firent la connaissance de Jefferson Holt qui devint leur manager, et firent leur premier concert hors de leur état .

L'année qui suivit fut une longue suite de concerts à travers le sud des Etats Unis où ils continuèrent à jouer des reprises de "garage rock" tout en y ajoutant leur propre matériel folk rock où Peter Buck commença à développer son style très distinct de "arpegiated jangle" et Michael Stipe perfectionnait ses textes cryptiques. C'est pendant l'été 1981 que le groupe enregistra son 1er single "Radio Free Europe" qui sortit sur le label indépendant Hibtone, à seulement 1000 exemplaires mais qui tombèrent dans de bonnes mains ... le bouche à oreille fonctionna très vite et le titre devient un tube des "college radios" et le meilleur single indépendant auprès du très prisé Village Voice . Ce succès valut au groupe un contrat de distribution avec le label indépendant IRS Records et la sortie de leur 1er album "Chronic Town" qui fut bien accueilli ce qui ouvrit la voie à leur 2ème album "Murmur" qui sortit en 1983.

Avec son atmosphère ambiante et sa petite production ""Murmur" était extrêmement différent de "Chronic Town" et fut accueilli avec enthousiasme par la presse et notamment par l'éminent Rolling Stone magazine qui le proclama meilleur album de l'année 1983, battant "Thriller" de Michael Jackson et "Synchronicity" de Police ."Murmur" fut aussi l'album qui vit s'étendre considérablement la base fan du groupe et entra dans le top 40 américain.

En 1984, REM retourna à un son beaucoup plus dur avec leur album "Reckoning" sur lequel figurait "So Central Rain, I'm Sorry" qui grimpa dans les college radios et le groupe enchaîna tout de suite avec une nouvelle tournée renforçant leur popularité dans "l'underground américain".avec leur aversion pour les vidéos, la présence "détachée" de Michael Stipe sur scène, ses textes "ronchonnés", la sonorité de guitare de Peter Buck et le visuel énigmatique de leurs pochettes.

Un véritable torrent de groupes les imitant se développa aux Etats Unis, largement  épaulés par REM qui les invitait en première partie de leurs concerts et les citait lors de leurs interviews. Vers la fin 1985, l'American Underground regorgeait d'émuls de REM avec des groupes tels que Game Theory, the Rain Parade et autres. 

Alors que le son REM dominait la scène underground, le groupe entra en 1985 dans une période sombre avec leur 3ème album "Fables of The Reconstruction", enregistré à Londres avec le producteur Joe Boyd (Richard Thomson, Fairport Convention, Nick Drake). L'album reflète le triste état d'esprit du groupe, fragilisé par des tournées constantes, et leur obsession pour le sud rural, ce qui se fit encore plus sentir lors de leur tournée qui vit un Michael Stipe amaigri, les cheveux teints en blond, adoptant des attitudes encore plus bizarres sur scène et portant de multiples couches de vêtements. Tout ceci n'empêcha pas "Fables of The Reconstruction" de devenir leur plus gros album avec plus de 300,000 copies vendues aux USA.

Le groupe décida alors d'enregistrer un nouvel album avec Don Gehman (John Mellencamp) qui fit "nettoyer" le son du groupe, et fit enfin articuler les textes par Michael Stipe. "Life's Rich Pageant" est de ce fait un album beaucoup plus accessible . Sorti en été 1986, cet album fut unanimement salué par la presse et dépassa les ventes de leurs précédents albums. Au printemps 1987, quelques mois après, le groupe sortit "Dead Letter Office" , une collection de B sides  et de quelques titres rares.

R.E.M. avait donc ainsi établi les fondations d'un succès assuré mais n'avait encore jamais vraiment courtisé le succès avec un grand "S."  Leur public s'était considérablement élargi et il n'est pas surprenant que leur 5ème album "Document" devint un hit peu après sa sortie en automne 87. Produit par Scott Litt-qui produisit tous leurs disques pendant la décennie suivante - "Document" monta Top 10 des charts américains et devint disque de platine aux US, grâce à leur single "The One I Love" qui atteignit le Top 10 et devint leur plus gros succès en Angleterre avec une entrée au Top 40.

L'année suivante, le groupe quitta IRS Records et signa avec Warner Bros pour 6 millions de dollars. "Green" fut leur premier album sur le label. Sorti en 1988, le jour des élections américaines, "Green" suivit la lignée de l'album précédent, devint double platine aux USA et "Stand" le single extrait se classa dans le top 10. R.E.M. renforça cet album par une énorme tournée aux USA qui les vit pour la première fois remplir des stades , suivie par une tournée de clubs à travers l'Europe.

Cette tournée "Green" fut extrêmement astreignante pour le groupe qui prit une année sabatique pour récupérer, et avoir chacun le temps de vaquer à des occupations personnelles. C'est ainsi que Buck, Berry et Mills sortirent un album intitulé "Hindu Loves God" enregistré avec Warren Zevon en 1986.

Le groupe reprit le chemin des studios en 1990 pour enregistrer leur 7ème album "Out Of Time" qui sortit en 1991, et qui fut accueilli par la presse comme un chef d'oeuvre, plus folk, plus pop, plus riche en sons et en arrangements musicaux que les albums précédents et qui grimpa dans les charts du monde entier.et se vendit à plus de 8 millions d'exemplaires.  "Losing My Religion" devint le plus gros single du groupe, ostensiblement suivi par "Shiny Happy People" et "Near Wild Heaven".

En automne 1992, R.E.M. sortit "Automatic For The People". Plus calme, lent , contemplatif et mélodieux, avec des arrangements de cordes par John Paul Jones (bassiste de Led Zeppelin), "Automatic For The People", fut encore quadruple platine aux USA, n° 1 aux USA ainsi que dans grand nombre de pays européens, générant également quelques singles inoubliables tels que "Drive", "Man On The Moon", "Everybody Hurts" et une video qui remporta un Grammy Award. Michael Stipe est alors devenu une légende !

Après 2 albums peaufinés en studio, REM décide en 1994 de revenir au rock/grundge" avec "Monster". La finalisation de cet album ne se fit pas sans tension, mais sa sortie fut acclamée par les critiques qui les avaient un peu boudés sur leurs deux derniers albums à succès. "Monster" entra d'emblée n°1 aux USA et en Angleterre et le 1er single de l'album "What's The Frequency Kenneth" traça la ligne du succès pour ceux qui suvirent.

Confortés par les plus grosses ventes et les meilleures critiques de leur carrière, le groupe entama en 1995 une longue tournée internationale qui fut marquée par la malchance : 2 mois après son début, Bill Berry dut subir une opération du cerveau suite à une rupture d'anévrisme alors qu'il était sur scène , plus tard Mike Mills dut se faire enlever une tumeur aux intestins et une mois plus tard se fut au tour de Michael Stipe de se faire opérer pour une hernie !

Malgré cet enchaînement de problèmes, la tournée fut un gros succès et matière pour un nouvel album "New Adventures In Hi Fi" qui sortit en 1996. Peu de temps avant sa sortie le groupe se sépara de son manager de toujours Jefferson Holt et Bertis Downs leur avocat, reprit le flambeau. Le groupe resigna alors en septembre 1996 avec Warner Bros, le plus gros contrat de tous les temps pour la somme de 80 millions de dollars. La sortie de "New Adventures in Hi Fi" peu de temps après et son succès relatif par rapport aux albums précédents est ironique. Malgré le fait que l'album débuta n° 2 aux US et n°1 en Angleterre, aucun single fort n'en sortit et l'album ne se vendit qu'à un million d'exemplaires aux Etats Unis .

Les membres du groupe se portèrent alors sur de nouveaux projets individuels: Michael Stipe créa sa société de production "Single Cell Pictures " et Peter Buck co-écrivit un album avec Mark Eitzel et participa à d'autres albums. En septembre 1997, Bill Berry décide de quitter le groupe et de se retirer. Michael Stipe, Peter Buck et Micke Mills  prirent la décision de poursuivre et entrèrent en studio avec leur producteur de toujours Pat McCarthy pour sortir le 23 octobre 1998 un nouvel album très attendu intitulé "UP".

Avec la contribution de Barrett Martin (Screaming Trees, Tuatara), de Scott McCaughey (The Minus Five, Young Fresh Fellows) , de Joey Waronker (Beck) et Bruce Kaphan (American Music Club) , "UP" est un album musicalement ambitieux, riche en mélodies et rempli de nouveaux sons et d'une structure provocante qui marqua un nouveau pas audacieux et créatif d' un des plus grands groupes de la scène musicale actuelle.
 
Avec des singles  forts tels que "Daysleeper", "Lotus" ou encore " At My Most Beautiful", cet album fut unaniment salué par la presse internationale et vendu plusieurs millions d'exemplaires dans le monde (disque d'or en France) .  Une vaste tournée mondiale suivit la sortie de cet album .

Leur 18ème album « Reveal », sorti en 2001,  apporta une nouvelle preuve de leur créativité artistique. Avec des séances entrecoupées pour la réalisation de la musique de film « Man On The Moon », « Reveal » marque une véritable progression et prise de conscience du  groupe en tant que trio , deuxième album après le départ de Bill Berry .   Accompagnés de Scott Mc Caughey, Ken Stringfellow et Joey Waronker, et réalisé par Pat McCarthy,  «  Reveal «  est un album chaleureux et complexe à la fois, avec des titres qui ont été de grands succès  tels que « Imitation of Life » , « All The Way To Reno » « I’ll Take the Rain » ou « She Wants to Be » . « Reveal » se vendit à plusieurs millions d’exemplaires dans le monde et disque d’or en France .

Avec une carrière de plus de 20 ans et des titres récurrents de toutes les radios de par le monde , le groupe R.E.M est devenu une « institution » , un groupe culte reconnu comme un des meilleurs de la scène musicale américaine et qui a influencé et influence toujours les nouvelles générations de musiciens .


>
MySpace officiel
> Site officiel


 

Retour à l'accueil